26 avr. 2011

Dans le dernier numéro du Magazine Participer - Les secrets des Scop qui durent


Patrick LENANCKER, le Président de la Confédération Générale des Scop, dans l'éditorial du N° 639 du Magazine Participer (magazine des sociétés coopératives et participatives),  ouvre ce  numéro d'Avril.Mai.Juin 2011,   par ces mots :
" Les Scop sont des entreprises qui durent.
Non que le modèle Scop soir infaillible : il est avant tout un modèle d'organisation ambitieux et exigeant, mais qui n'empêche nullement d'être confronté aux aléas de toute entreprise : marche, concurrence, mutations technologiques, mondialisation, difficultés de gestion, problème humains, etc...
Pour autant, les défaillances de Scop sont moindres que celles des autres entreprises.
Lorsque l'Insee estime à 52% le nombre d'entreprises toujours vivantes cinq ans après leur création, les Scop affichent, elles un taux de 57%...
Il n'y a donc pas de fatalité : la France peut conserver et pérenniser bien plus d'entreprises et d'emplois sur son territoire qu'elle ne le fait depuis plus de trente ans, y compris dans l'industrie...
Le modèle Scop est assurément l'une des voies d'avenir pour y parvenir". Patrick LENANCKER



AU SOMMAIRE DE CE N° 639 DU MAGAZINE PARTICIPER : 

Les secrets des Scop qui durent (dossier) : "Pour les dirigeants de sociétés coopératives et participatives, les clés de la pérennité reposent sur la stabilité de la gouvernance, la transmission des savoir-faire professionnels et l'anticipation des marchés "
Pour Jean-François DELPLANCKE, (professeur de management des organisations à l'ESCP) la clé de la pérennité  des Scop, c'est la transmission... 
Mais on peut également y  adjoindre un fort ancrage local et une présence continue dans le paysage économique et bien sûr une forte capacité à évoluer tout en restant fidèle à ses racines. 
Rencontre avec Arnaud Montebourg : le capitalisme coopératif - "Député PS de la Saône-et-Loire, président du Conseil général de Saône-et-Loire, Arnaud MONTEBOURG propose de remédier aux excès du capitalisme financier par la mise en oeuvre d'un capitalisme coopératif" 
Il rappelle dans ce numéro de Participer les 7 points qui lui sont chers : Mesure phare : créer un fond souverain coopératif - Développer le crédit en soutien au système coopératif - Réserver les marchés publics au secteur coopératif - Favoriser la reprise en sociétés coopératives de sociétés viables, mais mises en faillite ou délocalisées - Soutenir les coopératives d'activités et d'emploi (CAE) - Aider à la constitution de réseaux de coopératives - Aider à la création des services d'appui aux coopératives...
 
International : les coopératives au Brésil : "Les coopératives brésiliennes participent au boom économique du géant de l'Amérique du Sud. Sur ce marché émergent,  des Scop ont entamé des partenariats"...
 
CFDT : la Scop oui, au cas par cas :
"Quelle place pour les délégués syndicaux dans les Scop ? Quel dialogue social ? Quelles pistes de collaboration possible pour mieux pérenniser les entreprises et l'emploi ? La CFDT nous livre dans ce numéro son point de vue, par la voix de Marcel GRIGNARD, secrétaire général adjoint auprès de François CHEREQUE"...

Financement et développement : la CG Scop conforte ses partenariats :
"Sur le terrain, les Scop ont des relations d'affaire avec toutes les banques de la place et tous les financeurs du monde de l'entreprise. Comme toutes les sociétés, l'accès au financement peut parfois être difficile, surtout en contexte de crise, telle que la France la subit depuis 2008. Pour faciliter l'accès des sociétés coopératives et participatives au financement, que ce soit en haut de bilan ou en bas de bilan, la Confédération Générale des Scop renforce ses partenariats et en développe de nouveaux. outre son partenariat issu de sa relation historique avec le Crédit Coopératif, la Confédération vient de signer un accord-cadre avec le Crédit Agricole et s'apprête à renouveler celui avec France Active"...
 
Scop en action : Alternatives Economiques : "Alternatives Economiques est aujourd'hui le second mensuel économique en France. Une vraie réussite qui doit beaucoup à une ligne éditoriale incisive et critique, à une réelle indépendance financière et à une volonté citoyenne de fournir aux lecteurs les clés de l'économie. A l'occasion des 30 ans du magazine, Thierry PECH, le Directeur de la rédaction de la Revue Alternatives Economiques, donne son point de vue sur "l'atout d'entreprendre en Scop".