15 mars 2011

Installation du Conseil de l'ESS à Strasbourg

La Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg se sont associées à la Chambre Régionale de l’Economie Sociale (CRES) pour mettre formellement en place, vendredi 11 mars, leur nouveau Conseil de l’économie sociale et solidaire (ESS).
Plus de 120 participants était présents autour du Maire de Strasbourg, Roland Ries, du Président de la Communauté urbaine, Jacques Bigot, de sa vice-présidente en charge du développement économique, Catherine Trautmann, et de Frédéric Nitschke, conseiller municipal délégué à l’économie sociale et solidaire. 
Outre les élus et experts des services communautaires, assistaient également à l’événement des représentants de la Région, du Département et les structures locales du secteur de l’ESS (acteurs issus des milieux associatif, mutualiste, coopératif et des fondations).
" L’économie sociale et solidaire joue un rôle essentiel dans le développement économique et, en tant que telle, elle fait partie intégrante de notre stratégie Eco 2020", a notamment indiqué Jacques Bigot.

Ce Conseil de l’ESS aura d’abord pour mission d’orienter, par ses réflexions, la politique de la Ville et de la Communauté urbaine de Strasbourg dans les 3 objectifs qu’elles se sont assignés : développer l’entrepreneuriat social et solidaire et l’emploi ; promouvoir le secteur de l’ESS en augmentant sa visibilité ; encourager l’initiative collective des habitants et l’innovation en favorisant l’émergence de projets réalisés «par» les résidants et « pour » les résidants.
" L’économie sociale et solidaire est pour nous une autre voie, qui a des racines très profondes dans notre territoire. Ce conseil permettra aux collectivités et au secteur de multiplier les échanges. Car nous avons besoin, pour avancer, d’un éclairage   réciproque", a insisté pour sa part le Maire de Strasbourg.

« L’économique et le social, pour nous, fonctionnent ensemble. L’un et l’autre ne sont pas contradictoires mais complémentaires. L’ESS incarne précisément cette complémentarité », a ajouté Roland Ries.

Le 25 novembre dernier, en plein mois de l’ESS, ce Conseil s’était réuni en une première séance plénière, à l’occasion de sa « co-construction » ; une méthode originale valorisant le principe de la responsabilité partagée et la pratique d’une coopération étroite entre tous les acteurs du secteur.

Véritable organe de gouvernance locale sur le front de l’économie sociale et solidaire, ce Conseil sera appelé à se réunir en plénière deux à trois fois par an.

Dans l’intervalle, quatre  ateliers seront amenés à travailler, à raison de 3 à 4 séances annuelles, sur des thèmes qui ont été arrêtés ce même vendredi :
 « Place de l’économie sociale et solidaire dans les politiques publiques »
 « Achat public comme levier du développement durable »
 « Economie sociale et solidaire et création d’entreprises »
 « Initiatives collectives et expérimentation des habitants »

La constitution de tels ateliers, ouverts à tout spécialiste ou acteur de terrain intéressé, s’inscrit dans le droit fil de la politique de démocratie locale développée à Strasbourg depuis 2008.

Strasbourg, du fait de son histoire de ville libre et humaniste, s’est pour sa part résolument engagée dans la promotion de ce secteur émergent, créateur d’emplois, porteur d’innovations et garant de bien-être social ; un secteur dans lequel la Ville et la Communauté urbaine injecteront près d’un million pour la seule année 2011.
Source : Communiqué de presse Strasbourg.eu
 
EN SAVOIR PLUS :
 Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 
 Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Source : Strasbourg.eu