22 oct. 2017

11 entreprises du Grand Est à la pointe de l’innovation et de la connectivité au CES Unveiled Paris
Lilla Merabet, Vice-présidente en charge de la Compétitivité, du Numérique et de la Filière d’excellence, rencontrera la délégation d’entreprises du Grand Est qui participera au cinquième CES (Consumer Electronic Show) Unveiled Paris, le mardi 24 octobre prochain, de 14h à 19h, au Palais Brongniart à Paris.
Rendez-vous incontournable de l’innovation et des technologies grand public, cette journée rassemblera plus de 600 participants dont une délégation Grand Est composée d’une quinzaine de start-ups soutenues par la Région. L’objectif est de présenter aux entreprises présentes, ainsi qu’aux investisseurs et influenceurs, l’événement mondial CES® qui aura lieu du 9 au 12 janvier 2018 à Las Vegas.
Sur le même modèle que le CES Unveiled Paris, deux autres journées de présentation seront également organisées au dernier trimestre 2017, à Amsterdam et à New-York.

Le Salon CES® est l’événement mondial phare pour les nouvelles technologies destinées au grand public, dans de nombreux domaines tels que l’électronique de loisir, l’internet (dont l’internet des objets) et les télécommunications. Organisé par la Consumer Technology Association, qui regroupe plus de 2 200 sociétés parmi les marques les plus renommées sur le plan international, cet événement rassemble des entreprises et start-ups issues du monde entier. Depuis 50 ans, il joue le rôle de banc d’essai pour les innovateurs et les technologies de pointe. C’est sur cette scène mondiale que les innovations de prochaine génération sont présentées au marché.
L’édition 2017 a attiré près de 185 000 visiteurs professionnels (dont deux tiers d’Américains et un tiers issu de plus de 150 pays), et mobilisé plus de 4 000 exposants.

Cette opération s’inscrit dans les axes forts de développement de la politique régionale d’innovation, dans le cadre du SRDEII (Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation) dont l’un des objectifs principaux est d’accélérer l’innovation et les transitions économiques dans le Grand Est. Des retombées sont attendues en termes de visibilité et d’attractivité pour le Grand Est, en particulier grâce au potentiel de développement et de notoriété que le CES® peut apporter aux entreprises régionales (qui bénéficient par ailleurs d’un programme de préparation et d’accompagnement proposé par CCI Grand Est).

Déroulé du CES Unveiled Paris, mardi 24 octobre :
  • 14h-15h45 Présentation de l’édition 2018 du CES® Las Vegas et des grandes tendances mondiales de l’électronique par Gary Shapiro, Président de la Consumer Technology Association (organisatrice du CES®)
  • 15h45-19h30 Présentation des exposants et de la délégation française – séquence de networking
Retrouvez le programme détaillé du CES Unveiled Paris sur 

Liste des 11 entreprises du Grand Est soutenues par la Région et exposantes au CES Unveiled Paris le 24 octobre
  • ACREOS (Hauconcourt - 57) : conception et fabrication de simulateurs pédagogiques d’apprentissage à la conduite.
  •  EXELIUM (Metz - 57) : conception et fabrication d'accessoires pour mobiles, tablettes et TV
  • FIZIMED (Strasbourg - 67) : développement de dispositifs médicaux connectés et notamment d’un dispositif pour la rééducation du périnée à domicile.
  • GAMESTREAM (Ludres - 54) : service de streaming de jeux vidéo, permettant de jouer aux meilleurs Hits sur TV sans matériel particulier.
  • HAPTIC MEDIA (Strasbourg - 67) : visualisation 3D de produit pour e-commerce et retail.
  • INNOVSANTE (Villers-Allerand - 51) : création de logiciels dans le secteur de la santé numérique et connectée.
  • LEVELS 3D (Rosières-près-Troyes - 10) : créateurs de l’application MyCaptR qui permet de numériser une pièce en 3 minutes pour les acteurs du BTP. A l’issue du scan, obtention du modèle 3D de la pièce, du plan 2D et des annotations virtuelles.
  • PROTOELECTRONIQUE (Rosheim - 67) : fabrication de prototypes de cartes électroniques en ligne.
  • QUANTMETRY (Strasbourg - 67) : conseil en data science, développe un outil pour la prévention et le traitement du lymphoedème (gonflement du bras survenant après le traitement de certains cancers).
  • SPHERE (Strasbourg - 67) : application de mise en relation/networking.
  • TALLYOS (Metz - 57) : mise au point et exploitation de tous systèmes de géolocalisation et d'aide à la gestion du temps, destiné aux ménages employant des salariés à domicile et aux entreprises ayant des employés itinérants.
  • VIVOKA (Metz - 57) : expertise en domotique. Création d'un box domotique.
En bleu : les entreprises exposantes au CES Las Vegas.
En rouge : les entreprises visiteuses au CES Las Vegas (participent à un programme de rendez-vous d’affaires sur place).




Avec une présence affirmée sur les événements régionaux, Climaxion, dynamique sur tout le Grand Est !
Cet automne, le programme Climaxion, mené par la Région Grand Est et l’ADEME autour de l’efficacité énergétique, des énergies renouvelables, de l’économie circulaire et des territoires durables sera présent et bien visible sur un grand nombre d’événements régionaux. 
Le grand public comme les professionnels bénéficieront ainsi, aux quatre coins de la région, de conseils, d’information voire de l’accompagnement des partenaires du programme et de
leurs conseillers et experts.


Tour d’horizon des prochains rendez-vous.
  • Du 20 au 23 octobre à Strasbourg (67) : SALON MAISON et TRAVAUX : Un salon pratique et concret pour tous les porteurs de projets qui peuvent y trouver conseils et expertises en matière de rénovation et d’agencement. Conférences et ateliers y sont organisés. Au Parc des expositions du Wacken à Strasbourg, de 10h à 19h.
  • Le 28 octobre à Forbach (57) : LE VILLAGE DE L’ÉNERGIE : Dans le cadre de la Fête de l’énergie, les Espaces Info-Energie et leurs partenaires se mobilisent afin de mieux faire comprendre au public les enjeux des économies d’énergie dans l’habitat. - Au Parc Explor Wendel de Petite-Rosselle, de 10h à 18h.
  • Le 8 novembre à Blotzheim (68) : JOURNÉE POUR LES COPROPRIÉTAIRES : Comment améliorer la performance énergétique d’une copropriété et quels sont les dispositifs d’aide actuels ? A partir d’un cas concret, présentation des éléments méthodologiques et financiers indispensables à la réussite de tout projet de travaux d’économie d’énergie. A la Maison des associations de Blotzheim, 45 avenue Nathan Katz, de 16h30 à 18h30. Inscription obligatoire sur eco.immo.grandest@gmail.com
  • Le 13 novembre à Metz (57) : JOURNÉE POUR LES COPROPRIÉTAIRES : Comment améliorer la performance énergétique d’une copropriété et quels sont les dispositifs d’aide actuels ? A partir d’un cas concret, présentation des éléments méthodologiques et financiers indispensables à la réussite de tout projet de travaux d’économie d’énergie. A la Maison de la Région Grand Est à Metz, Place Gabriel Hocquard, de 16h30 à 18h30. Inscription obligatoire sur eco.immo.grandest@gmail.com
  • Le 14 novembre à Mulhouse (68) : JOURNÉE DE SENSIBILISATION A LA GÉOTHERMIE : La géothermie basse énergie peut être mise en oeuvre quasiment partout pour le chauffage et le rafraîchissement de bâtiments d’habitation, tertiaires ou communaux. Ce colloque permettra de présenter aux professionnels les atouts de cette filière dans le contexte national de la transition énergétique et sera un lieu d’échanges privilégiés avec les différents acteurs. A l’Agence territoriale Sud Alsace à Mulhouse, 4 avenue du Général Leclerc, de 8h45 à 16h45.
  • Le 16 novembre à Châlons-en-Champagne (51) : COLLOQUE AUTOCONSOMMATION: Conférence régionale dédiée à l’autoconsommation photovoltaïque, pour produire, consommer et partager son électricité solaire. Des informations seront données sur l’appel d’offres national, les aides régionales, le nouvel arrêté tarifaire et le nouveau cadre réglementaire pour l’autoconsommation collective. A la Maison de la Région Grand Est à Châlons-en-Champagne, à partir de 14h. Entrée gratuite sur inscription en cliquant ici
  • Le 21 novembre à Villey-Saint-Etienne (54) : COLLOQUE RÉCUPÉRATION CHALEUR FATALE : Eaux de refroidissement, condensats, fumées, air chaud, buées ou vapeur sont autant de sources de chaleur industrielles souvent perdues, appelées aussi «fatales». Pourtant, des procédés pour la récupérer existent, permettant aux entreprises de réduire de façon significative leur facture énergétique. Ce colloque s’adresse aux industriels du Grand Est et présentera les solutions de récupération et de valorisation de chaleur fatale. Une visite de la papeterie Kimberly Clark et de son installation dédiée sera proposée. A Villey-Saint-Etienne (54). Entrée gratuite sur inscription en cliquant ici
  • Le 21 novembre à Mulhouse (68) : JOURNÉE POUR LES COPROPRIÉTAIRES : Comment améliorer la performance énergétique d’une copropriété et quels sont les dispositifs d’aide actuels ? A partir d’un cas concret, présentation des éléments méthodologiques et financiers indispensables à la réussite de tout projet de travaux d’économie d’énergie. A l’antenne de la Région Grand Est à Mulhouse, avenue du Général Leclerc, de 16h30 à 18h30. Inscription obligatoire sur eco.immo.grandest@gmail.com
  • Le 28 novembre à Nancy (54) : JOURNÉE POUR LES COPROPRIÉTAIRES : Comment améliorer la performance énergétique d’une copropriété et quels sont les dispositifs d’aide actuels ? A partir d’un cas concret, présentation des éléments méthodologiques et financiers indispensables à la réussite de tout projet de travauxnd’économie d’énergie. A la MJC Pichon, 7 boulevard du Recteur Senn à Nancy, de 16h30 à 18h30. Inscription obligatoire sur eco.immo.grandest@gmail.com
  • Le 30 novembre à Illkirch (67) : LE FORUM DU DÉVELOPPEMENT DURABLE : Après la plénière d’ouverture, des ateliers de partage d’expérience autour de la RSE et de thèmes variés : mobilité, économie de la fonctionnalité et de la coopération, finance, éthique. Les Trophées RSE récompenseront les bonnes pratiques des entreprises et organisation du Grand Est. A l’Illiade, 11 allée François Mitterrand à Illkirch. de 8h30 à 17h.
Plus d’informations sur : www.climaxion.fr

1ère opération commerciale Produits régionaux alimentaires Grand Est !
Les trois associations régionales des industries agroalimentaires : ARIA Alsace avec le concours de l’Agence d’Attractivité d’Alsace, ARIA Champagne-Ardenne le club i3A, et ARIA Lorraine Agria Grand Est s’associent avec le Centre E.LECLERC CREUTZWALD pour une première opération commerciale Grand Est des produits régionaux dans l’intérêt de nos entreprises. Chaque ARIA mettra en avant ses marques ou bannière collectives : Savourez l’Alsace – Savourez l’Alsace Produit du Terroir, Savourez la Champagne-Ardenne!, la Lorraine notre signature.
Pour cette première opération commerciale, les trois ARIA ont trouvé en E.LECLERC Creutzwald un partenaire idéal pour valoriser la richesse alimentaire des trois territoires. L’objectif est de permettre aux entreprises de mieux les distribuer dans leur territoire et en dehors. Pour le magasin, il s’agit de proposer une offre nouvelle et locale ; pour les clients il s’agit de découvrir de nouvelles saveurs des territoires voisins.

Plus de quarante entreprises participent à l’opération commerciale qui a lieu du 23 au 28 octobre 2017 au Centre E.Leclerc Creutzwald : produits d’épicerie sucrée, salée, liquides, produits frais, surgelés... Les entreprises sont pour la plupart adhérentes aux marques ou bannière collectives de chaque territoire.
Le magasin les valorisera en allée centrale. Une animations-cuisine Grand Est est prévue pendant 5 jours ; ainsi que des dégustations organisées par des entreprises. Un jeux concours fera gagner des lots de produits régionaux et des destinations touristiques dans les territoires Grand Est !

Les 3 associations régionales des entreprises agroalimentaires du Grand Est :
Les trois associations régionales des entreprises agroalimentaires, fortes de 300 adhérents, s’organisent depuis 1 an pour une synergie Grand Est la plus efficace possible, au service de leurs industries.
Des actions Grand Est sont programmées au sein de trois commissions Grand Est, mises en place en novembre 2016 : commissions Innovation Compétitivité / Promotion et Export / Emploi Formation Métiers. Chaque commission est constituée de deux dirigeants de chaque territoire, et d’un animateur, l’un des directeurs des 3 ARIA.
Chaque association continue en parallèle et de façon autonome ses actions de développement au coeur de son territoire.
La commission promotion et export est pilotée par l’animateur du club i3A ; elle a mis en place plusieurs actions depuis quelques mois, dont une réunion sur les négociations commerciales, une rencontre export en partenariat avec CCI International, et une rencontre salons nationaux avec CCI Grand Est où sera étudiée la visibilité de notre région dans les salons agroalimentaires.
Les trois associations font parties du Réseau des ARIA de France et adhèrent à l’ANIA, l’Association Nationale des Industries Alimentaires.

L’ARIA Alsace et « Savourez l’Alsace »
Labellisée grappe d'entreprises en 2010, l'Association Régionale des Industries Alimentaires (ARIA) Alsace défend, depuis plus de vingt ans, les intérêts des entreprises alimentaires et fédère les industriels alsaciens grands groupes internationaux, ETI, PME, coopératives et TPE).
Innovation et compétitivité, rayonnement à l’international et ancrage territorial sont les clefs de l’action de l’ARIA Alsace depuis plus de 20 ans. L’association professionnelle accompagne les PME de la région pour le déploiement de leurs innovations en France et à l’étranger. Fondée en 1994, l’ARIA Alsace défend les intérêts économiques, industriels et commerciaux des industries alimentaires alsaciennes, assure par ailleurs leur représentation auprès des pouvoirs publics, administrations et instances nationales et régionales. Elle compte 150 industries alimentaires qui emploient plus de 18 000 personnes en emploi direct.
Présidée par Manou Heitzmann-Massenez depuis 2008, l’ARIA Alsace bénéficie d’un nouveau plan de dynamisation qui s’inscrit dans une démarche de développement économique régional cofinancée par l’Europe, l’Etat et la Région Grand Est.
L’ARIA Alsace assure la promotion du savoir-faire et des produits régionaux en France et à l'international, notamment à travers la marque bannière « Savourez l'Alsace », qui recense plus de 2500 références accréditées auprès de 60 entreprises engagées dans la démarche. Avec ses produits liquides, carnés, sucrés, ses pâtes, ses bretzels, ses condiments, l'industrie alimentaire alsacienne décline une offre inégalée de repas complet « de l'apéritif au digestif », sans oublier le petit déjeuner!
Portée par Alsace Qualité, la marque a été déclinée en « Savourez l’Alsace Produit du Terroir », valorisant ainsi les produits agricoles bruts locaux et des produits transformés intégrant un maximum
de matières premières locales.
  • L’Agence d’Attractivité de l’Alsace (AAA) est une association à but non lucratif, créée à l’initiative de l’ancienne Région Alsace, qui a pour objet d’assurer l’attractivité économique et touristique de l’Alsace dans le monde. L’AAA travaille régulièrement à la mise en avant des produits « Savourez l’Alsace », en relation avec l’ARIA Alsace et « Savourez l’Alsace Produit du Terroir » en relation avec Alsace Qualité.
Comment obtenir la marque :
Un comité d’accréditation propre à chacune des marques délivre des attestations d’accréditation en contrepartie du respect d’un cahier des charges précis et d’une redevance.
Ces deux comités d’accréditation sont composés d’industriels (pour « Savourez l’Alsace ») ou de représentants des filières agricoles (pour « Savourez l’Alsace Produits du Terroir ») et d’un représentant de la Chambre d’Agriculture, de l’INAO, de l’ARIA, du Conseil Régional Grand Est et de l’AAA.

Agria Grand Est et « La Lorraine notre signature »
L’association Agria Grand Est participe depuis plus de 30 ans au développement économique et technologique des entreprises agroalimentaires et agro ressources régionales.
Construite par – et pour – les industriels, l’association a pour objectif de réunir les compétences pour agir mieux et plus vite. Pour ce faire, Agria Grand Est travaille étroitement avec l’Université de Lorraine (en particulier l’Ecole Nationale Supérieure Agronomie et des Industries Alimentaires - ENSAIA),les instances publiques (Conseil Régional, Direction Régional de l’Agriculture, l’Agroalimentaire et Forêt, ADEME, BPI, les chambres consulaires...) mais également avec les structures nationales comme l’Agence de Coordination Technique des Industries Agroalimentaire

  • (ACTIA) et l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA).
L’action d’Agria Grand Est est basée sur quatre axes stratégiques forts : l’innovation, l’investissement, l’emploi et la formation des salariés, la promotion des produits alimentaires.
Agria Grand Est est composée d’une équipe pluri disciplinaire de 7 salariés qui chaque jour oeuvrent pour accompagner les entreprises régionales dans leur projet. Chaque année, ce sont + de 200 visites en entreprises réalisées. Ce rôle de grande proximité permet à Agria Grand Est de compter sur la fidélité de plus d’une centaine d’entreprises adhérentes.
  • La Lorraine notre signature : Pour la santé de votre région, consommez 5 produits lorrains par jour !
Depuis plus de 10 ans, les produits agréés la Lorraine notre signature sont facilement repérables grâce au logo aux trois alérions lorrains. Cet identifiant est le garant d’une fabrication en Lorraine, basée sur des matières premières issues, si possible, en Lorraine, et dans le respect de norme de sécurité, de qualité de fabrication et d’hygiène. Aujourd’hui, ce sont plus de 1700 produits labellisés et plus de 140 entreprises (fabricants et distributeurs) engagées dans cette démarche collective.
Consommez des produits La Lorraine notre signature, c’est valoriser les savoir-faire lorrains et surtout défendre les emplois en région!
La Lorraine notre signature compte sur une communauté de plus de 23 000 fans Facebook ! C’est pourquoi, la démarche se veut toute l’année présente au travers d’un plan d’actions en lien direct avec les consommateurs : animation magasins, salons grand public, présence sur réseaux sociaux, ateliers culinaires, etc…

Le club i3A et « Savourez la Champagne-Ardenne ! »
Le club i3A est l’Association régionale des entreprises agroalimentaires du territoire Champagne- Ardenne. Le club i3A a été créé en 2006 à l’initiative de dirigeants du secteur. Il regroupe aujourd’hui
52 adhérents de l’industrie agroalimentaire, de la TPE au grand groupe, de l’amont à l’aval, du
monde coopératif au secteur privé.
Les adhérents réalisent globalement 5,2 milliards d’euros de chiffres d’affaires et emploient 7500
personnes.
Missions du club i3A :
- fédérer et représenter les IAA du territoire Champagne-Ardenne,
- promouvoir les produits auprès des différents circuits de distribution par la dynamique commerciale en région et à l’export, avec la bannière collective « Savourez la Champagne- Ardenne ! » : opérations commerciales, rencontres acheteurs…
- dynamiser l’emploi et l’attractivité des métiers,
- augmenter la compétitivité de nos entreprises par des rencontres et des projets sur le développement commercial, la qualité, l’innovation, la logistique, le développement durable…
2 membres associés : CCI de Troyes et de l’Aube et Chambre d’Agriculture de l’Aube
Partenaires financiers principaux : Conseil régional, Draaf
Le club i3A est présidé par Angélique Guilleminot depuis le 21 septembre 2017. Elle succède à Sandrine Simonnot présidente depuis 2014. Angélique Guilleminot est également élue de la CCI Grand Est. 
« Je souhaite contribuer au développement de nos entreprises agroalimentaires, au sein d’un club convivial, en synergie avec nos homologues de Lorraine et d’Alsace pour une dynamique agroalimentaire Grand Est la plus efficace possible au service de nos entreprises. »
  • « Savourez la Champagne-Ardenne ! » est une bannière collective, créée par les entreprises du club i3A, en partenariat avec le Conseil régional. « Savourez la Champagne-Ardenne ! » valorise les produits régionaux du territoire en magasin. Ce sont des petites ou moyennes entreprises, la plupart familiales, sélectionnées pour la qualité de leur travail et leur savoir-faire. 30 entreprises et plus de 500 produits sont représentés.


Le magasin E.LECLERC CREUTZWALD :
Le magasin est l’un des plus grands hypermarchés de l’enseigne dans le Grand Est avec 9300 m² ; c’est le 4ème magasin SCAPALSACE.
Moderne et ambitieux, il est un point d’entrée essentiel vers les magasins de l’enseigne dans le grand Est.
Ancré dans son territoire depuis plus de 50 ans, il travaille en synergie avec les acteurs de la nouvelle région. Le Centre E.Leclerc Creutzwald emploie aujourd’hui plus de 450 employés sur l’ensemble des sites qui le compose : Hypermarché et Brico Jardi E.Leclerc à Creutzwald et E.Leclerc Drive à Saint-Avold.
Fabrice Beck est PDG du Centre E.LECLERC Creutzwald.




500 maisons rénovées basse consommation : Première publication des enseignements opérationnels des programmes Je rénove BBC en Alsace !
Le 10 octobre dernier, Anne-Michèle Delange Directrice régionale déléguée ADEME Grand Est, Ludmila Gautier, Représentante territoriale Alsace, EDF Délégation régionale Grand Est et Christian Curé, Directeur technique territoire et ville du Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), ont présenté la première publication sur les enseignements opérationnels des programmes Je rénove BBC (JRBBC).

LES PROGRAMMES JE RÉNOVE BBC

La maison individuelle demeure le mode de logement préféré des Français. S’intéresser à la rénovation énergétique de ce type d’habitat, comme l’ont fait la Région Grand Est, EDF, ÉS et l’ADEME sur le territoire alsacien au travers de ces programmes relevait donc du réalisme économique et sociologique, mais également de la nécessité environnementale : l’habitat représentant actuellement 40% des dépenses d’énergie et 25% des rejets de CO2.

Le pari était de rénover 500 maisons individuelles, avec pour objectifs la maîtrise de la facture énergétique des ménages et la réduction des émissions de CO2 et des consommations d’énergie. Un engagement financier conséquent de la part des partenaires : 8 millions d’euros au total et une équipe de 8 experts EDF et ÉS pour l’accompagnement des actions de rénovation énergétique des maisons.
Pari tenu ! 
500 maisons individuelles ont bien été rénovées selon les standards de la basse consommation entre 2009 et 2017. Les consommations et les factures énergétiques ont été divisées en moyenne par 3 et ce sont plus de 5 000 tonnes de CO2 par an qui ne sont plus émises dans l’atmosphère, soit l’équivalent des émissions de 2 200 voitures qui parcourent 15 000 km par an ! Autre effet positif, la valeur de la maison BBC est elle aussi en hausse, avec une progression estimée entre +5 et +35%.

UNE MONTÉE EN COMPÉTENCE DES PROFESSIONNELS

En bonus : une large montée en compétence des professionnels du bâtiment impliqués dans ces programmes. En effet, les programmes JRBBC ont permis à la filière professionnelle de se structurer et de monter en qualité. Plus de 100 maîtres d’oeuvre ont été formés sur les chantiers. Un référentiel technique simplifiant leur travail a été défini, leur permettant de suivre une méthode éprouvée.
Il met notamment l’accent sur les travaux d’enveloppe en agissant sur les principaux leviers que sont l’isolation et l’étanchéité à l’air. Sur ce dernier point, un gros travail de sensibilisation a été effectué, avec tests de performance et contrôles de chantier.
Ainsi, les programmes JRBBC ont fait évoluer les pratiques, mettant davantage l’accent sur une conception très rigoureuse en amont des chantiers afin d’avoir l’assurance du résultat. Ils ont mis en avant une logique de travail : d’abord agir sur l’enveloppe, l’isolation et l’étanchéité pour améliorer les performances thermiques d’une maison. La modernisation du système de chauffage ne vient qu’ensuite.
Il est à noter également que les opérations de rénovation menées ont concerné des maisons de toutes les époques et de tous types, de la maison alsacienne du 19e siècle au pavillon des années 1980, intégrant leurs profils et leurs contraintes.

UNE PUBLICATION QUI SOULIGNE L’EXEMPLARITÉ DES PROGRAMMES

Aujourd’hui, les programmes JRBBC font référence au niveau national. Et ce n’est pas fini.
Le nombre conséquent de rénovations menées et la richesse des retours d’expérience enregistrés ont décidé EDF et le Cerema à publier les enseignements opérationnels exceptionnels qui découlent des programmes JRBBC.
Performance énergétique et de l’enveloppe, systèmes de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de ventilation, bilan carbone, qualité de l’air intérieur… les enseignements techniques sont concrets et directement opérationnels.
La publication fait notamment ressortir les principaux enseignements des programmes : le facteur 4 a été atteint sur le CO2. Pour cela, la priorité qui doit être mise sur les travaux d’enveloppe, comme souligné plus haut, et l’importance d’une approche globale de la mise en oeuvre, avec une coordination des travaux en conséquence. Il est nécessaire de considérer l’impact des différents lots de travaux, qui interagissent les uns par rapport aux autres, et cette approche globale doit être réalisée par un acteur ou un groupement d’acteurs ayant une vision générale des problématiques énergétiques appliquées aux bâtiments. Des questions demeurent sur le modèle économique des opérations.

Première publication de ce type en France, gratuite et disponible sur Internet, elle permettra aux professionnels et aux décideurs de tout le territoire de faire progresser la pratique de la rénovation.
A télécharger sur : http://www.certu-catalogue.fr/


Les Trophées du Grand BEst,  c'est 9 novembre 2017, à Strasbourg !

L’Union des Conseils en Communication du Grand Est organise son premier grand événement

En octobre 2016 naissait l’Union des Conseils en Communication du Grand Est (UCC Grand Est), syndicat professionnel visant à fédérer les agences-conseils en communication des trois territoires du Grand Est.
Aujourd’hui forte d’une quarantaine de membres, l’UCC Grand Est annonce l’organisation d’un événement rassemblant agences conseils et annonceurs alsaciens, lorrains et champardennais : les Trophées du Grand BEst.

Les Trophées du Grand BEst récompenseront les campagnes les plus créatives et les plus pertinentes réalisées entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017 par les agences conseil en communication, agences digitales, événementielles ou de relations publics domiciliées dans le Grand Est, membres ou non de l’UCC. 
Les dossiers seront examinés par un jury composé de neuf professionnels du Grand Est (trois par territoire) et représentant le monde économique de la région.
La remise des prix se déroulera lors d’une soirée organisée le jeudi 9 novembre prochain, à l’auditorium de la Cité de la Musique et de la Danse de Strasbourg.

A propos
Dans UCC, le C qui compte est celui du conseil, dans le spectre très large des activités des agences au service des entreprises et des collectivités. Une activité de conseil dont chaque membre est garant, au titre de la charte éthique sur laquelle il s’engage lors de son adhésion.
L’UCC Grand Est est donc une offre de compétences et d’expertises à 360° qui permet de répondre à tous les défis de la communication, au bénéfice d’une relation agences-annonceurs toujours plus professionnelle et résolument gagnant-gagnant.
En tant que syndicat professionnel, l’UCC Grand Est développe également des services pour ses adhérents, notamment sur les questions juridiques (code des marchés publics, droits d’auteurs, obligation de formation…) et vise à accroître la visibilité des agences-conseils sur son territoire régional et au-delà.


Les membres de l’UCC Grand Est
Advisa. Agence Pulsi. Andromaque. Billiotte and Co. Be Happy. BKN. Blue Boat. Citeasen. Epsilon
Global Com. Goodway. Grafiti. Grandvoile. Groupe Get. Horizon Bleu. Idealice. Infra Creative Workshop. Inukshuk. Joli Rouge. Les Creatonautes. Oxygen. Novembre. Passe-Muraille. Publicis Activ. Rezau Est. Reymann. Sleak. Speedi Rychi Nylon. Sur les Toits. Terre d’info. Tiz. Triptik. Trois et plus. Via Storia. VO.
Et leurs partenaires : Mediarun. Non Stop Media. Decaux.


8 oct. 2017

44èmes Olympiades des Métiers : 10 jeunes du Grand Est représentent la France à Abu Dhabi !
Atissar Hibour, Présidente de la Commission Lycées et Apprentissage, et Véronique Marchet, Présidente de la Commission Formation Professionnelle, se rendront aux finales internationales des 44èmes Olympiades des Métiers « Worldskills Competition 2017 », qui se dérouleront du 14 au 19 octobre, à Abu Dhabi, aux Emirats Arabes Unis.
Créées à l’image des Jeux Olympiques, les Olympiades des Métiers sont un événement mondial de mise en valeur de l’excellence dans les métiers. Elles permettent aux meilleurs jeunes professionnels du monde entier, âgés de moins de 23 ans, de réaliser, lors d’une compétition internationale, en public et en un temps limité, une démonstration technique de leur métier. Le concours présente ainsi une vision concrète des professions et des compétences actuelles dans plus de 50 métiers du secteur de l’économie (agriculture, alimentation, automobile, bâtiment et travaux publics, industrie, nouvelles technologies, services et maintenance).

Cette 44e édition des Olympiades des Métiers accueillera durant trois jours de compétition 1200 candidats issus de 77 pays. Parmi eux, 10 jeunes médaillé d’or de l’équipe des Métiers du Grand Est représenteront la France à ces finales internationales. 
Il s’agit de :
  • Romain Kauffmann, médaillé d’or en Ébénisterie. Âgé de 20 ans, il est en contrat d’apprentissage au CFA d’Eschau (68),
  • Cédric Clauss, médaillé d’or en Paysagisme. Âgé de 21 ans, il est scolarisé au CFA de Roville-aux-Chênes (88) en contrat d’apprentissage,
  • Lucas Meyer, médaillé d’or en Paysagisme. Il a 21 ans et est scolarisé au CFA de Roville-aux-Chênes (88) en contrat d’apprentissage,
  • Florian Long, médaillé en Mécatronique. Âgé de 24 ans, il est diplômé de l’INSA à Strasbourg (67), actuellement salarié,
  • Antonin Romano, médaillé d'or en Mécatronique. Il a 23 ans et est diplômé de l’INSA à Strasbourg (67), actuellement salarié.
  • Anthony Chatelain, médaillé d’or en Menuiserie. Il a 22 ans et est en contrat d’apprentissage au CFA du BTP Vosges à Arches (88).
  • Kerim Ibis, médaillé d’or en Mode et création. Âgé de 20 ans, il est étudiant au lycée Rostand à Strasbourg (67).
  • Julien Heyer, médaillé d’or en Production industrielle en équipe. A 21 ans, il est en contrat d’apprentissage au CFAI d’Alsace à Reichshoffen (67).
  • Aurélien Siat, médaillé d’or en Production industrielle en équipe. Il a 24 ans et est actuellement salarié.
  • Théo Marchandeau, médaillé d’or en Production industrielle en équipe. Âgé de 22 ans, il étudie à l’INSA à Strasbourg (67).
A travers cette compétition, la Région s’engage aux côtés de ses partenaires professionnels et académiques à promouvoir les métiers et la formation professionnelle, l'excellence et la qualification. Cette dynamique unanimement partagée et portée depuis de nombreuses années avec les réseaux Olympiades des territoires alsacien, champardennais et lorrain, s’inscrit pleinement dans les priorités définies par la politique régionale en faveur de l’éducation et de la formation professionnelle : la valorisation de la jeunesse et des métiers ainsi que la promotion des formations professionnelles.

Retour sur les 44èmes Olympiades des Métiers en Région Grand Est
La 44e édition des Olympiades des Métiers a débuté en Région Grand Est à la fin de l’année 2015. Plus de 600 jeunes filles et garçons, âgés de moins de 23 ans s’y sont inscrits. Des épreuves de pré-sélection ont ensuite été organisées en Alsace, en Champagne-Ardenne et en Lorraine au premier trimestre 2016.
En partenariat avec la Région Grand Est, les organisations professionnelles et les établissements de formation se sont fortement mobilisés pour la réussite et le bon déroulement des sélections. 230 candidats se sont ainsi qualifiés pour les finales régionales organisées d’avril à juillet 2016 dans toute la région.
Ils sont 170 à avoir décroché une médaille. Les 57 médaillés d’or ont intégré l’équipe des métiers du Grand Est qui s’est particulièrement distinguée lors de la finale nationale en mars dernier à Bordeaux : 12 compétiteurs du Grand Est ont décroché une médaille d’or dans 7 métiers, 6 ont obtenu une médaille d’argent dans 5 métiers, 4 candidats ont été médaillés de bronze et 13 ont obtenu une médaille d’excellence dans 12 métiers.
La Région Grand Est s’est classée à la 3e place parmi les 14 régions participantes, derrière la Nouvelle Aquitaine et la Normandie, en décrochant 35 médailles dont 12 en or dans 7 métiers.
Pour récompenser la mobilisation et la réussite des jeunes, la Région a attribué à chaque médaillé un prix de 1 000 € pour une médaille d’or, 500 € pour une médaille d’argent et 300 € pour une médaille de bronze.

Suivez les Olympiades des Métiers Grand Est sur
  www.facebook.com/olympiadesdesmetiers.grandest et sur Instagram : @ODMGrandEst
Plus d’informations sur les Olympiades des Métiers sur www.facebook.com/WorldSkillsFrance et sur http://www.worldskills-france.org/

L’équipe de France des Métiers


Les sélections régionales des 45es Olympiades des Métiers sont désormais ouvertes en Région Grand Est !
Les inscriptions aux sélections régionales sont ouvertes en région Grand Est depuis le 1er septembre et jusqu’au 30 novembre 2017, à l’adresse www.grandest.fr
50 métiers en compétition et 3 métiers en démonstration sont ouverts aux inscriptions.
Tous les jeunes de moins de 23 ans au moment de la compétition internationale (nés après le 1er janvier 1997) peuvent s’inscrire. Aucun diplôme ou statut n’est requis ! Apprenti-e, salarié-e, élève, compagnon-ne du devoir, entrepreneur-se,… seul le talent compte !
Pour les candidats en Câblage des réseaux, Sommellerie, Maintenance aéronautique, Mécatronique, Production industrielle, la limite d’âge est 26 ans au moment du concours international (nés après le 1er janvier 1994).


La Région encourage le développement de l’apprentissage dans le Grand Est
Avec près de 38 500 apprentis répartis dans 103 CFA et 1 900 formations, la Région Grand Est est la 3ème région de France qui compte le plus d’apprentis sur son territoire. Le budget de la Région consacré, en 2017, à l’apprentissage s’élève à 177,7 M€. Accompagner et soutenir les jeunes, les entreprises et les CFA en définissant des axes stratégiques forts pour le développement de l’apprentissage et la sécurisation des parcours sont aujourd’hui les priorités données par la Région Grand Est. L’objectif est d’augmenter sensiblement le nombre d’apprentis. Pour ce faire, il s’agit notamment de promouvoir l’apprentissage en tant que voie d’excellence vers la qualification et l’emploi, de faciliter les mixages de parcours, de développer l’apprentissage transfrontalier ou encore de favoriser l’accès à l’apprentissage pour les jeunes les plus éloignés de la formation.

Dans le cadre de sa politique en matière d’apprentissage, la Région Grand Est poursuit notamment les objectifs suivants :
  • Investir et soutenir les CFA :Vecteur de rapprochement entre les entreprises et les écoles, l’apprentissage est une voie privilégiée de l’insertion des jeunes. Afin de garantir la réussite de l’apprentissage, la Région Grand Est accompagne au mieux les CFA. La Région soutient financièrement les établissements de son territoire dans leurs projets d’aménagements, de restructurations, de mises aux normes, etc.
  • Aider les apprentis : La formation des apprentis constitue l’une des missions essentielles de la Région Grand Est. Dans un contexte économique fragile, la Région a fait le souhait d’améliorer les conditions de vie des apprentis en déclinant des aides individuelles, avec pour objectif, d’accompagner les jeunes vers la réussite et prévenir l’échec ou la rupture de contrat.
Pour la rentrée 2017, un ensemble d’aides individuelles est proposé aux apprentis du Grand Est. Ces dispositifs visent à :
- assurer la sécurisation du parcours des jeunes,
- lutter contre les ruptures,
- faciliter l’égalité des chances,
- contribuer au développement de l’apprentissage.
Parmi les aides proposées, on peut citer par exemple les aides au transport, à l’hébergement et à la restauration, le fonds social des apprentis, l’aide au premier équipement, la carte nationale d’apprenti (donnant accès aux mêmes réductions que les étudiants de l’enseignement supérieur).
  • Développer l’apprentissage transfrontalier : Afin de répondre aux besoins des entreprises frontalières, ainsi qu’à la demande des jeunes voulant se former dans les pays frontaliers au Grand Est (Allemagne, Luxembourg), la Région a mis en place plusieurs accords avec ces pays voisins dans le cadre du développement de l’apprentissage transfrontalier.
Source : Région Grand Est